22 février 2018

Insolite : quand Emmaüs invite Jérôme Cahuzac à Lescar !

La communauté Emmaüs invite l'ancien ministre du budget, dont le procès en appel s'achève aujourd'hui, à venir à Lescar pour une peine de substitution "puisqu'il a peur de la prison"

Lire sur La Rép des Pyrénées .. 
 

Un projet industriel monstrueux menace la forêt corrézienne


Lettre ouverte contre une usine à pellets dans la Montagne limousine 

Invitation depuis la Montagne limousine à tous les complices potentiels pour une défense active contre l’offensive industrielle en cours sous le masque de la « transition écologique »...

À nos cher·e·s ami·e·s en lutte, à Khimki, à Bure, en Islande, à Notre-Dame-des-Landes, à Białowieża, à Durham, dans les Cévennes, dans le territoire Mi’kmaq, en Amazonie, dans la forêt de Charnie, à Cambo, à Salau, dans le Val di Susa, à Dompierre, dans la Roşia Montană, à Standing Rock, à Guéret, à Atenco, dans l’isthme de Tehuantepec, dans la Chalcidique, à Saint-Victor, sur le lac Baïkal, dans le Wallmapu (territoire mapuche), en Guyane, à Saint-Yrieix-la-Perche, à Pyhäjoki, dans les dunes du Trégor, à Istanbul, à Landivisiau, dans la Hambacher Forst, dans la forêt de Chambaran, au Makwa Camp (Ojibwe Territories), à Loc Envel, dans le territoire K’iche, dans le delta du Niger, au Wendland, dans le Gran Chaco, à Merléac, dans le Norra Kärr Vättern, aux jardins des Lentillères, dans la Treburer Wald, à Jabiluka (Mirrar Territory), dans la Sierra Sur de Oaxaca... et dans tous les territoires où on ne laisse plus passer l’hydre de l’industrialisation du monde,

Bonjour,

Nous vous écrivons depuis la Montagne limousine, quelque part au centre de la France. Nous sommes aux prises avec un projet industriel d’usine à pellets torréfiés (biomasse) qui cherche à s’implanter sur les petites communes rurales de Bugeat et Viam, dans le département de la Corrèze, aux confins vallonnés de landes, de tourbières et de forêts...

Suite sur La Voie du Jaguar

19 février 2018

Les terribles expérimentations du jeune Etat israélien

Yemenite immigrants in a camp near Ein Shemer in 1950. (Pinn Hans/GPO)
Juste après la création de l’Etat d’Israël, des milliers d’enfants yéménites ont été enlevés à leur famille. Certains ont servi de cobayes humains.

Lire sur Le Temps.. 
 

Les préfets, ça ose tout !

 

Dans un Etat de Droit, la justice doit être forte, et la force juste. C’est du moins ce qu’on prêche à la fac de Droit. Dans une bureaucratie, c’est l’inverse : la justice doit être faible, et la force injuste. Démonstration, avec deux jurisprudences qui ont provoqué des tempêtes sous les crânes préfectoraux.

Suite sur Blog de Droit des Étrangers..
 

Facebook deviendra plus puissant que la NSA en moins de 10 ans – à moins qu’on ne l’arrête, par Nafeez Ahmed


Qu’ont en commun l’OTAN, les sous-traitants militaires privés, les énormes fabricants d’armes, les marchands de vin, la NSA, Trump, les milliardaires anglais, les oligarques russes et l’industrie du pétrole ? Le réseau social le plus important au monde.

Suite sur Les Crises ..


Comment l’Arabie Saoudite a semé son venin wahhabite dans le monde

L’idéologie saoudienne n’a pas servi uniquement de base idéologique au terrorisme islamiste. Les promoteurs de cet islam rigoriste ont fait des victimes même parmi les «morts» en s’attaquant au patrimoine musulman.

Lire sur El Watan..

14 février 2018

Un nouveau service de courrier qui mérite le détour



Ça vous dirait de bénéficier d’un service de courrier gratuit à vie ?

— Eh bien c’est exactement ce que Schnail Mail vous propose dès aujourd’hui .

Avec Schnail Mail vous pouvez envoyer autant de messages que vous voulez, de vraies lettres et des cartes postales, tout ce que vous voulez. 


Lire sur Framasoft..
 

Trois ans après la signature de Minsk II, l’Ukraine et les États-Unis jouent avec le feu dans le Donbass quitte à embraser le monde

Le Donbass (en jaune) à l'est de l'Ukraine. Wikipedia

Le 12 février 2015, après 16 heures de négociations intensives entre l’Ukraine, les Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk (RPD et RPL), la France, l’Allemagne et la Russie, les accords de Minsk II étaient signés, et un nouveau cessez-le-feu conclu.

Trois ans après, le bilan de ces accords est pour le moins mitigé pour ne pas dire négatif. Le cessez-le-feu ne fut jamais réellement respecté de manière durable par l’armée ukrainienne, et il a fallu à plusieurs reprises conclure de nouvelles trêves pour empêcher l’escalade. Le seul point positif fut de faire baisser le nombre de bombardements menés par les FAU et donc le nombre de victimes parmi les civils de la RPD et de la RPL, et de gagner du temps, permettant aux républiques de développer des structures étatiques.

L’échange des prisonniers au format « tous contre tous » n’a jamais pu être réalisé, et les points politiques du processus sont totalement au point mort depuis la signature de Minsk II. En clair ces accords ont toujours été dans l’impasse de par le manque de volonté de Kiev d’appliquer ce qu’ils ont signé.

Mais suite au vote de la loi de réintégration du Donbass par la Rada, il est apparu clairement que Kiev compte sortir de l’impasse en enterrant définitivement les accords de Minsk...

 

Robin Renucci : « Nous déclarons à présent nous rendre coupables de délit de solidarité »

Lettre de l'acteur et réalisateur, Robin Renucci adressée à la ministre de la Culture, Françoise Nyssen.

6 février 2018

FDSEA, porcs et réaction fascisante dans le Tarn-et-Garonne (82)


Notre rapport aux animaux est parfois un bon indice pour évaluer notre perception de la vie en général, celle des animaux mais également celle des hommes. Ce n’est pas avant tout au nom de la souffrance animale que nous éprouvons un profond dégoût face aux images d’abattoirs industriels : ce qui s’exprime dans ces pratiques, c’est avant tout l’exploitation effrénée de tout ce qui vit, hommes comme bestiaux - et la possibilité que des hommes, à terme, reçoivent le même traitement. Les camps d’extermination de la Seconde Guerre mondiale l’ont prouvé. Ce qui se joue actuellement à Septfonds, petite bourgade du Tarn-et-Garonne (82), nous invite à voir les choses encore différemment : presque en lieu et place de l’ancien camp de concentration des Judes, où on été enfermés plus de 15 000 soldats espagnols anti-franquistes de 1939 à 1942, la préfecture vient d’autoriser le doublement de la taille d’un élevage de porcs industriel. C’est donc le mouvement inverse qui se produit ici : en lieu et place du parcage des hommes avant leur transfert vers les camps d’extermination, ce sont des porcs que l’on enferme avant de les envoyer à l’abattoir. Rien de particulièrement étonnant dans cette énième manifestation du cynisme ambiant : sauf qu’en s’installant à 500 mètres du mémorial qui rend hommage aux républicains espagnols, l’exploitation agricole vient souiller la mémoire de ceux qui ont refusé le fascisme en 1936, ainsi que de tous ceux qui furent internés entre 1939 et 1946 (juifs, communistes, polonais, etc). Des lecteurs de lundimatin, qui entendent se souvenir avec dignité des combats et des abjections de l’époque et doivent faire face aux tendances fascistes actuelles, nous ont envoyé cet article qui résume les prémisses d’une lutte contre ce projet d’agrandissement...
 
Suite sur lundimatin :

Des cochons et des hommes

 

Et si la perspective de l'effondrement était une bonne nouvelle ?


(..) Une des raisons pour lesquelles les médias grand public s’autorisent à la promouvoir, c’est qu’elle considère l’effondrement de la civilisation industrielle comme une « catastrophe », un drame, une terrible nouvelle. Du point de vue de la culture dominante, qui détruit les biomes et les espèces du monde entier pour satisfaire sa frénésie de croissance et de progrès, cette perspective est logique. Mais pour tous ceux qui se sont défaits de l’aliénation qu’elle impose, pour les peuples autochtones du monde entier, menacés de destruction (et non pas d’extinction) à l’instar de toutes les espèces vivantes, pour les rivières, les saumons, les ours, les lynx, les loups, les bisons, pour les forêts, pour les coraux, et ainsi de suite, la catastrophe est la civilisation industrielle, et son effondrement, lui, constitue la fin d’un désastre destructeur qui accable la planète depuis bien trop longtemps. (..)

extrait de
Le problème de la collapsologie (par Nicolas Casaux) , à lire sur Le Partage...

 

blogger templates